Dector & Dupuy, Geismar et Isabey
10 December 2010 - 26 February 2011

(Français)

La Galerie Hervé Bize a le plaisir d’annoncer, Geismar et Isabey, une exposition du duo d’artistes Dector & Dupuy, du 10 décembre 2010 au 26 février 2011 ; il s’agit de leur troisième exposition personnelle à la galerie après La Californie en 2001 et Carottage en 2006.
Ce projet réunit des œuvres nouvelles, de nature diverse, qui interrogent la perception et la représentation du réel en se référant à la ville, comme contexte et comme matériau. Travaillant ensemble depuis une vingtaine d’années, Dector & Dupuy portent leur attention sur les revendications, les oppositions et les contradictions présentes dans les villes. Leur démarche artistique consiste à investir l’ordinaire de notre urbanité sous un angle différent, permettant ainsi au spectateur de s’affranchir de tout préjugé en donnant forme à une nouvelle expérience du quotidien.
Au gré de ses déambulations, de ses immersions et de ses enquêtes urbaines, afin de cerner au mieux les tensions et les contradictions, le duo d’artistes collecte des traces écrites ou physiques : travaux autour de slogans encore lisibles, caviardés ou repeints, d’objets brisés ou détériorés qu’ils restaurent, etc. Tous ces éléments, une fois transposés dans le champ de l’art, continuent d’attester des multiples motivations et sens qui les ont générés.
Cette exposition propose une recontextualisation de l’espace urbain en faisant correspondre chacune des deux salles de la galerie à une rue de Nancy grâce au principe du déplacement, largement utilisé par les deux artistes : « Faire ces gestes de déplacement, opérer ces transformations, c’est mettre en évidence sur un mode sensible un certain regard possible sur la réalité. C’est, du même coup, contribuer à déconstruire un regard aliénant sur le monde » . Ce principe permet également une mise en relation de deux réalités souvent opposées : l’espace de l’exposition et l’espace public.
À travers la présentation d’une réalité et d’indices de vie, habituellement peu perçus ou peu perceptibles, l’exposition laisse apparaître de multiples points de vue qui introduisent un véritable dialogue avec le visiteur. Les œuvres mettent en résonance différentes dimensions de nos sociétés, parmi lesquelles le politique, l’esthétique et le social qui sont au cœur de nombreuses inquiétudes et interrogations actuelles.