Américanologies
22 février - 27 avril 2024

AMÉRICANOLOGIES
22 février – 27 avril 2024
Vernissage jeudi 22 février de 18h à 20h

La galerie a le plaisir d’annoncer sa prochaine exposition, dans ses murs, Américanologies.
Après une coupure d’environ un an, la galerie a décidé de renouer avec la présentation d’un nouveau projet, lequel coïncidera avec ses 35 années d’existence — et de présence — dans ses locaux historiques de la rue Gambetta, si particuliers puisqu’ils témoignent par leur architecture et leur décor Art nouveau des activités d’une dynastie de célèbres luthiers, les Jacquot.

La réalisation d’une exposition implique la production du traditionnel communiqué qui l’accompagne, sorte de texte d’intention. Lorsqu’il est question d’une exposition dite thématique ou de groupe, celle-ci n’a naturellement pas la même réalité qu’un projet monographique qui résulte exclusivement d’une relation avec un ou une artiste.
Enfin, construire un projet c’est aussi le résultat d’opportunités et de temporalités qu’il est nécessaire de savoir considérer lorsqu’elles sont rendues possibles.

Cette exposition et son titre, Américanologies, trouvent leur source dans l’histoire même de la galerie. Depuis 2007, elle a noué et développé de très nombreux projets sur le sol américain, particulièrement à New York, où Hervé Bize a séjourné chaque année régulièrement jusqu’à la pandémie. Ces voyages ont donné lieu aussi à des visites de très nombreux états américains, tant sur la côte Est que Ouest, dans le Midwest ou bien encore dans le sud du pays, parfois sur les traces d’artistes aujourd’hui mythiques, Robert Smithson, Georgia O’Keeffe ou Donald Judd, pour n’en citer que quelques-uns.
L’exposition Américanologies, qui se déploie dans les deux salles de la galerie, convoque un certain nombre d’artistes historiques, Marcel Duchamp, Man Ray et Francis Picabia dont l’influence aux États-Unis a été majeure sur les développements de l’art au XXème siècle, des figures majeures de la scène américaine liées au mouvement de la contreculture et Fluxus (particulièrement John Giorno, Yoko Ono, Bruce Conner) ainsi que d’autres plus contemporaines (Lisa Beck, Delia Brown, Mary Heilmann).
L’ensemble des travaux présentés, qui reflète une large variété de médiums (film, installation sonore, photographie, édition, dessin, poésie, etc.) combine différentes temporalités et connexions.
Américanologies réunit des œuvres de : Lisa Beck, Delia Brown, Chris Burden, Christo, Guy de Cointet, Bruce Conner, Marcel Duchamp, John Giorno, Mary Heilmann, Geoffrey Hendricks, Yoko Ono, Francis Picabia, Man Ray, Sturtevant.