EXPO CHICAGO
19–22 septembre 2019

Pour notre première participation à Expo Chicago, la galerie a décidé de se concentrer sur un artiste français profondément lié à la scène artistique américaine, Alain Jacquet (1939-2008). Ce projet d’exposition, construit dans une étroite collaboration avec Sophie Matisse et le comité Alain Jacquet, a été spécialement conçu pour la foire, 50 ans après l’exposition monographique de l’artiste au Museum of Contemporary Art de Chicago. En dépit de son décès il y a onze ans à New York, où il vivait principalement depuis 1964, ce projet montrera à quel point son approche est encore très contemporaine et qu’il continue d’avoir une influence majeure sur la scène actuelle. Alain Jacquet était un leader dans l’utilisation de très grands médiums et de matériaux innovants avec une précocité particulière. Au tout début des années 1960, il a commencé à travailler sur ses célèbres « Camouflages », confrontant des images populaires et des icônes de musées tel l’un de ses chefs-d’œuvre, « Le déjeuner sur l’herbe » (1964), en utilisant un procédé de sérigraphie avec lequel il introduit le style mécanique. Le traitement des images, que produit Jacquet, le rend proche de Martial Raysse pour la partie française et des artistes américains comme Andy Warhol ou Roy Lichtenstein. Il expose tout d’abord son travail à New York à la Alexander Lolas Gallery en 1964 et obtient immédiatement une considération internationale. Il a participé à de grandes expositions telles que la Documenta IV, Kassel, 1968 et « When Attitudes Become Form » à la Kunsthalle Bern, 1969. Le stand rassemblera exclusivement une sélection de pièces significatives des années 1960.