Frieze New York 2018
2 - 6 mai 2018

Hervé Bize est heureux d’annoncer sa troisième participation à Frieze New York.

La galerie exposera le travail de Jack Youngerman, l’un des plus grands artistes américains dans le champ de la peinture abstraite, non seulement dès le début des années 1950 mais encore aujourd’hui puisqu’il est toujours en activité comme l’ont montré les projets antérieurs réalisés avec lui. A l’occasion de Frieze NY, cette présentation solo n’inclura pas d’œuvres postérieures à 2000.

Jack Youngerman est né le 25 mars 1926 à Saint Louis, Missouri. Il vit et travaille à Long Island.
Après ses études, avec l’aide d’une bourse G.I, il arrive à Paris en 1947 pour s’inscrire à l’École des Beaux-Arts.
En 1950, il épouse l’actrice Delphine Seyrig, dont le père, Henri, fut un archéologue influent et devint directeur des Musées de France.
Durant cette période, Youngerman a entre autres visité les ateliers de Jean Arp et Constantin Brancusi à Paris, puis voyagé à travers l’Europe et au Moyen-Orient (1952-56), travaillant notamment sur des projets architecturaux au Liban et en Irak.
Il a réalisé très tôt qu’il ne voulait pas s’impliquer dans une sorte d’héritage « post-impressionniste abstrait » ou quelque chose d’équivalent et fut, avec ses amis François Morellet et Ellsworth Kelly, l’un des premiers à combiner Hard-edge et abstraction géométrique.
En 1956, à la demande de la galeriste Betty Parsons, Youngerman retourne aux États-Unis, s’installe à New York et fait partie du groupe de Coenties Slip avec Robert Indiana, Ellsworth Kelly et Agnes Martin (The Menil Collection a présenté l’année dernière une remarquable exposition sur cette période).
C’est alors que sa peinture a commencé à mettre l’accent sur des formes simplifiées, circonscrites dans l’espace autour d’un travail de la couleur particulièrement marqué.
En 1959, Youngerman figurait aux côtés de Jasper Johns, Ellsworth Kelly à nouveau, Robert Rauschenberg et Frank Stella dans la fameuse exposition 16 Americans au MoMA à New York.
Depuis sa première exposition personnelle à la Galerie Arnaud à Paris (1951), il a régulièrement bénéficié d’expositions personnelles importantes, citons notamment celles au Parrish Art Museum à Southampton (1976 et 2004) ainsi que la rétrospective que lui consacra le Guggenheim Museum à New York (1986).

Son travail a été acquis par de nombreuses institutions, parmi lesquelles : Albright-Knox Art Gallery, Buffalo ; Art Institute of Chicago ; Baltimore Museum of Art ; Carnegie Institute, Museum of Art, Pittsburgh ; Foundation Maeght, Saint-Paul-de-Vence, France ; High Museum, Atlanta ; Hirschhorn Museum and Sculpture Garden, Washington ; Phillips Collection, Washington ; Louisiana Museum of Modern Art, Humlebaek, Denmark ; Menil Collection, Houston ; Museum of Fine Arts, Houston ; Walker Art Center, Minneapolis ; MoMA, Museum of Modern Art, New York ; Musée de Grenoble, Grenoble , France ; Solomon R. Guggenheim Museum, New York ; Whitney Museum of American Art, New York ; Yale University Art Center, New Haven.

La galerie présentera à Frieze New York une sélection d’œuvres exceptionnelles, peintures et œuvres sur papier, datant du début des années 1950 à la fin des années 1990.